Lituanie

Senieji Trakai

Svento Jono Apastalines Seserys
Viespaties Apreiskimo Vienuolynas
Pilies g. 1
SENIEJI TRAKAI 
LT-21007 Senieji Trakai
LITUANIE
Tel : 00 370 528 36 327
ap.s.vilnius@joanitai.org





Le prieuré Notre Dame de l'annonciation

La Lituanie, « terre de Marie » 

En 2010, la Lituanie a fêté les 20 ans de son indépendance retrouvée, étape capitale dans l’histoire chaotique de ce petit pays balte. Longtemps occupée par la Pologne et la Russie tsariste, la Lituanie a su étonnamment préserver son identité (langue, culture, traditions). A l’image de la végétation qui subit silencieusement la rigueur interminable de l’hiver (le thermomètre descend… très bas… et la neige recouvre le pays pendant plus de 3 mois) mais renaît luxuriante au printemps, les cœurs lituaniens savent eux aussi résister patiemment... Au XIXème s., les autorités russes tentent de rayer la Lituanie de la carte (fermeture des écoles lituaniennes, interdiction d’imprimer livres et journaux lituaniens, etc.), et le XXème siècle est pire encore : après une courte période d’indépendance proclamée en 1918, l’URSS de Staline envahit la Lituanie en 1940. Déportations massives vers la Sibérie, génocide des Juifs par les nazis, fuites en occident ; le pays perd en 10 ans 30 % de sa population et subit pendant encore près de 50 ans son statut forcé de « république soviétique ». En 1990, la Lituanie est le premier des pays d’Europe de l’Est à se libérer effectivement de l’emprise soviétique et à retrouver officiellement son indépendance, suivie de près par l’Estonie et la Lettonie. 

Placée sous la protection de « Marie, Porte de l’Aurore », le pays compte 80 % de catholiques. La « colline des croix », entièrement recouverte de croix au fil des ans, reste le symbole emblématique de la résistance de l’Eglise contre le régime communiste. 
 
« Le catholicisme a aidé à résister à l'occupation tsariste, puis soviétique. Les tsars ont tenté de supprimer l'alphabet latin et de nous convertir à l'orthodoxie. La religion a été le bastion de nos valeurs. C'était la même chose au temps du communisme. L'Eglise était le sanctuaire des libertés de l'homme, des libertés de conscience religieuse, des libertés nationales. » (Cardinal Audrys Juozas Bačkis, archevêque de Vilnius, interview dans L’Express du 10 juillet 2003) 
A Vilnius, des milliers de pèlerins viennent prier devant l’icône de « Jésus miséricordieux », demandée par Jésus à sainte Faustine et peinte à sa demande en 1934 par Eugène Kazimirowski. 

« Ici la misère de l’âme rencontre le Dieu de miséricorde. Dis aux âmes, qu’à cette source de miséricorde, les âmes ne puisent qu’avec le vase de la confiance. Lorsque leur confiance sera grande, il n’y aura pas de bornes à mes largesses. Les torrents de ma grâce inondent les âmes humbles. » (Jésus à sainte Faustine, Petit journal, n° 1601)
 
 
En 2007, notre communauté s’installe en Lituanie, où sont déjà présents nos frères et sœurs contemplatives. A l’origine de cette fondation, un projet audacieux du cardinal Audrys Juozas Bačkis : rénover le monastère de Senieji Trakai (à 25 km de Vilnius), bâti au XVème siècle par des moines bénédictins. En 2007, le monastère n’est plus qu’une ruine. Deux ans de travaux… et le 27 mars 2010, le Cardinal bénit le monastère entièrement rénové et ses 5 nouvelles occupantes : s. Marie David, s. Dominique Marija, s. Monika Teresė, s. Marie Emilie et s. Marta Marija, en présence du Nonce apostolique, de toute la Famille Saint-Jean et de nos voisins et amis.
 
 
Voici quelques extraits de la lettre de mission qu’il nous remet ce jour-là :
« A la suite de Jésus, comme Pasteur de Vilnius, je confie à votre communauté cette mission pastorale : 
- Etre signe de l’Amour et de la Miséricorde de Dieu dans l’Eglise par le témoignage personnel et communautaire de votre vie religieuse […] selon le charisme de votre Institut. 
- Par la prière et le sacrifice, répondre avec ferveur aux nécessités et enjeux de l’Eglise et de la société. 
- Accueillir au prieuré les groupes, les familles, les personnes individuelle, ceux qui demanderont à être accueillis pour un accompagnement spirituel, un temps de prière personnelle ou communautaire, une retraite. 
- Participer à l’activité apostolique dans la paroisse de Senieji Trakai et dans l’archidiocèse de Vilnius. 
[…] De tout cœur je vous bénis, vous et la mission que je vous confie, et je prie la Miséricordieuse Mère de Dieu de vous protéger, de vous guider jusqu’aux trésors du cœur de l’Eglise, pour que vous les partagiez généreusement aux personnes qui vous seront confiées. Je prie Dieu pour que le Monastère de l’Annonciation devienne un oasis d’amour véritable, de vie spirituelle et de joie, où les pèlerins de la terre rencontreront le Seigneur, qui les attend et les cherche, et expérimenteront son amour rédempteur. » 
 
Nombreux déjà sont ceux qui viennent au prieuré, et nous goûtons déjà la joie de contempler la beauté du Visage du Christ dans la diversité des visages de son Eglise : habitants du village, amis de Vilnius, familles et enfants, groupes de Jeunesse franciscaine, prêtres et religieux, chorale Gospel, retraite des étudiants, groupes de Taizé, récollections, préparation aux sacrements, week-end philosophiques et théologiques, etc. Dans l’action de grâce, nous attendons votre visite !