Mexique

Mexico

Priorato Cristo Rey
Cruz Roja Mexicana
Ejército Nacional n°1032
Col. Los Morales, Polanco
Mexico, DF. 11510
MEXIQUE
Tel : 00 52 55 53 95 11 11
hnas.ap.mexico@gmail.com





Le prieuré

C’est en 2009 que les premières soeurs sont arrivées à Mexico, répondant à un appel de Monseigneur Carlos BRISEÑO ARCH, l'un des huit Evêques auxiliaires de Mexico, désireux qu’une communauté religieuse prenne la suite des Soeurs Minimes qui avaient quitté l’Hôpital de la Croix-Rouge quelques années auparavant.

 

Mexico, c’est bien sûr la ville de Notre-Dame de Guadalupe, apparue en 1531 sur la colline du Tepeyac à Juan Diego, un homme de 54 ans. Elle lui dit son amour de prédilection pour le peuple mexicain et son désir que lui soit construite sur cette colline, une basilique où l’on viendrait la prier et où d’abondantes grâces seraient accordées.

 

A la suite de cette apparition, les indiens du pays vinrent demander en masse le baptême. L’évangélisation du pays avait commencé avec l’arrivée de nombreux religieux franciscains, dominicains et jésuites, mais les apparitions de la Vierge du Tepeyac lui donnèrent une impulsion à laquelle ils étaient loin de s’attendre. Un des fruits de l’accueil des apparitions fut que les sacrifices humains, qui étaient alors encore largement pratiqués sur tout le territoire par les populations aztèques, cessèrent très rapidement. 

 

Aujourd’hui l’impression de l’image de la Vierge sur la Tilma (manteau) de saint Juan Diego reste toujours inexplicable aux yeux de la science. Mystérieusement présente à travers cette « image », la Vierge continue à attirer des foules innombrables au sanctuaire du Tepeyac, le second lieu de pèlerinage le plus fréquenté au monde après la basilique Saint-Pierre de Rome.

 

On dit ici que si le mexicain n’est pas toujours catholique ou si, catholique, il n’est pas toujours pratiquant, en tout cas, il est toujours « guadalupano »!

 

La Communauté a donc trouvé place à l’Hôpital de la Croix-Rouge Mexicaine, construit en 1968. Le prieuré est situé au troisième étage de l’Hôpital. 

 

Ici arrivent généralement des personnes blessées par suite d’accidents de la route ou du travail, victimes d’agressions et de violences diverses, et venant de milieu pauvre ou modeste, voire « de la rue », n’ayant pas d’assurance-maladie ni de sécurité sociale. L’Hôpital est spécialisé en chirurgie orthopédique et traumatologie. Il compte environ quatre-vingt dix lits.

Le service des urgences fonctionne vingt-quatre heures sur vingt-quatre; soixante-dix médecins environ y travaillent, pratiquement tous chirurgiens. 

 

La communauté compte aujourd’hui cinq sœurs : sœur Claire-Cécile, notre prieure, arrivée en 2009 dès la fondation; sœur Ioannes-Amanda, mexicaine, arrivée début 2010; sœur Bernadette, « mauritienne », arrivée en novembre 2010; sœur Cécile, arrivée en septembre 2012; et sœur Elisabeth, la dernière arrivée, en septembre 2013.

 

La mission qui leur est confiée consiste à :

- apporter un soutien moral et spirituel aux personnes hospitalisées et à leurs familles, au personnel de l’Hôpital et aux volontaires de la Croix Rouge;

- préparer aux sacrements (sacrement des malades, sacrement du Pardon et de l’Eucharistie), les malades qui le désirent;

- proposer au personnel et aux volontaires une formation humaine et chrétienne;

- aider dans les cas d’urgences humanitaires majeures (préparation de colis pour les populations sinistrées, par exemple).

 

L’Hôpital de la Croix Rouge est situé à côté de la paroisse française de Mexico, confiée depuis une quinzaine d’années aux Frères de Saint-Jean . Ils ont la responsabilité de l’aumônerie de l’Hôpital.

Chaque semaine, l’un d’eux vient donner le sacrement de la Réconciliation aux patients qui le désirent, ainsi que le sacrement des malades. 

Ils célèbrent aussi la messe chaque semaine dans la chapelle des sœurs (celle de l’Hôpital). Les malades qui le peuvent y assistent, ainsi que des membres de leurs familles ou du personnel de l’Hôpital.

 

La proximité de la paroisse permet en outre aux sœurs, dans la mesure de leurs disponibilités, d’apporter leur aide aux Frères au niveau de la catéchèse et de l’éveil à la foi des enfants, de s’occuper des servantes de la liturgie, de participer à la chorale. C’est un bon complément de leur mission à l’Hôpital de la Croix Rouge.